05/10/2014

Un projet formidable!

Un projet formidable!

large_untitled-1410764406 copier.jpg
Voici quelques jours, nous recevons un mail, via ce blog. Filtrer les demandes, les bonnes intentions est souvent complexe. Dans le cas présent, nous avons foncé illico! Sortant de l'ordinaire et ayant lu, regardé la vidéo, il était évident de donner un petit coup de projecteur sur la personnalité de Léa, son projet.
Voici le mail que nous avons reçu; puis, le lien vers son association, un autre sur la vidéo. Regardez, écoutez, lisez!
"Aujourd'hui j'ai besoin de soutien pour un projet que je porte avec l'association que nous venons de créer "Adjimé"... Nous travaillons sur la mise en place d'alternative éducative pour les jeunes Sénégalais n'ayant pas accès à l'école. Autant vous dire que nous sommes une aiguille dans une botte de paille. Mais il y a un début à tout. C'est une réalité "l'école universelle" est un rêve intouchable pour le Sénégal. ,A travers les valeurs du Judo, et avec des gens soucieux de la jeunesse de leurs ville ou village, nous tentons de poser notre pierre à l'édifice. Voila plusieurs années que je travaille sur ce projet, dans l'ombre, afin de l'adapter aux réalités locales. Et d'inscrire ce projet dans le temps, avec une réelle envie d’amener à autonomiser les acteurs avec qui nous échangeons. Et de multiplier les structures dans le futur. Aux abords de Dakar, il y a maintenant plus de 1 an et demi j'ai fait la rencontre d'un breton "Stéphane Lucas" tout comme moi, professeur de judo partageant la même vision. Le judo est bien plus qu'un simple sport, mais une réelle école de la vie, et pour certain d'entre nous une famille!! Stéphane Lucas, à créé un premier dojo à Ndioum en Mars 2013. Où Pam et Abdou (professeur de Judo) ont pris en charge plus de 100 enfants. A travers la pratique journalière, ils veulent leur donner un cadre, des règles et le plus d'armes possibles pour avancer au mieux dans la société. Pour certains ce sera peut-être un moyen de rêver, et l'envie de se dépasser, de prendre soin de soi, et d'avancer avec les autres... Nous n'avons pas la prétention de changer leurs vies, mais peux être de les amener à mieux l'appréhender. De ces échanges, un collectif s'est créé, et la machine s'est lancée. Actuellement plus de 20 personnes travaillent bénévolement à sa mise en place. Et nous avons récupérer de quoi faire 5 nouvelles structures pour 2015. En partenariat avec des acteurs locaux. En manque de moyen nous avons fait appel à la plateforme de kisskissbankbank. Afin de récupérer de quoi transporter le matériel, et de continuer cette belle aventure humaine. Avec plus d'un an de recul maintenant, et en étroite collaboration avec PAM et ABDOU, professeurs de judo au dojo de Ndioum depuis Mars 2013. Nous nous sommes rendu compte qu'à travers la mise en place d'un dojo, découlaient de nombreuses évolutions pour ses professeurs, ses pratiquants, et la ville elle même... Alors si vous pouvez jetez un coup d’œil sur ce lien, qui vous explique tout les tenants et aboutissants. Et, si vous adhérez au projet, pouvez vous nous donner un coup de main pour cette mission?
http://www.kisskissbankbank.com/le-judo-une-ecole-de-la-vie-a-partager-avec-les-enfants-du-senegal
https://www.youtube.com/watch?v=LTowMbEyjlk