30/05/2016

HAKUNA MATATA A MAR LODJ

Hakuna Matata, un endroit canon...

IMG_0298.JPG
A quelques encablures de Ndangane Sambou, à trois quart d'heure de charrette après l'accostage, L'île de Mar Lodj offre un écrin différent, particulier le long du bras principal du delta du fleuve Saloum.
S'offrir la balade en charrette plutôt que le grand tour en pirogue a deux avantages. Le premier: le prix! Moins cher, évidemment. Le second: l'opportunité de traverser l'île, capter les paysages mais aussi avoir l'occasion de discuter; le cocher, le cheval et vous!
Les vibrations de l'Afrique, c'est aussi ça!
A travers tans et brousse, rousse actuellement, on rejoint le campement de pêche d'Olivier. Hakuna Matata.
Quelques hectares au bord du fleuve, des cases très correctes, un long ponton jeté sur l'eau, des bâtiments accueillants, conviviaux. Une bonne table, un personnel souriant, un petit bateau construit par le maître des lieux, un seigneur!
Gardé par quelques vestiges militaires - des canons et des casemates datant de la fin du 19ème siècle - le campement Hacuna Matata semble être ancré au bout du bout du monde, loin de ses vicissitudes. Ces vieux canons rouillés n'ont jamais connu le moindre obus. Pétain qui avait réarmé la région, de peur que de Gaulle n'envahissent les colonies par la Saloum, ne connaissait que Vichy, pas Kirène...
Seul paradoxe de ce lieu paisible, Olivier, à défaut d'introduire une fleur dans chaque canon, a masqué ces vestiges de bougainvilliers.
Hakuna Matata, outre l'île de Mar Lodj, offre à quelques encablures de pirogue, le labyrinthe fabuleux des îles du Saloum. Depuis 1999, la famille Guérin est présente au Sénégal et, voici 11 ans, Olivier réinvente Hakuna Matata.
Grand pêcheur devant l'éternel mais surtout homme respectueux de la nature, il va proposer sa philosophie de vie, d'écologie, de respect, de connaissance tant à son fidèle personnel qu'à ses visiteurs, ses clients, ses amis.
Cet homme est d'une douceur, d'une gentillesse, d'une approche qui procurent un bien fou!
Il vous apprend à pêcher le poisson dont on a besoin pour déjeuner, diner. Un seul! Les autres seront remis à l'eau. Il vous apprend les bolongs, la mangrove. Il arrête le petit moteur de son bateau pour vous laisser écouter le chant des huîtres de palétuviers. Il vous raconte les oiseaux, les périophtalmes, chaînon manquant entre le poisson et l'homme, les secrets des tumulus funéraires, ses espoirs, ses craintes pour l'écologie des lieux et du monde...
Dédié à la pêche, ce campement est pourtant également fréquenté par bon nombre de touristes, d'écologistes, d’ornithologues; par des gens qui aiment vibrer au pouls de l'Afrique et de la nature dans le silence de cet univers sauvegardé.
Allez à la rencontre de Hakuna Matata, vous ne le regretterez pas! (Fermé du 1er août au 9 octobre).
site internet: www.campement-hakunamatata.net