15/12/2011

Aidez-nous contre la spéculation alimentaire

Aidez-nous contre la spéculation alimentaire

niassam11.jpg

Bonjour,
Vous vous souvenez de votre visite, de votre séjour au Lodge des Collines de Niassam ?
Vous vous souvenez de notre équipe, de sa gentillesse, de son professionnalisme ?
Vous vous souvenez du village traditionnel et de la vie quotidienne des sénégalais ?
Comme nous, vous avez sans doute été sensible aux évènements de leur vie quotidienne.  C'est pourquoi nous vous proposons de prendre une part active avec nous par ce vote contre la spéculation alimentaire.
Au Lodge, nous rencontrons régulièrement des personnes engagées dans les ONG, l'humanitaire, les organisations internationales qui agissent pour plus de justice dans le monde, pour une solidarité humaine entre le nord et le sud…
Par ce vote, nous vous proposons d'agir pour soutenir ces actions.
Ne laissons pas la spéculation sur les produits alimentaires anéantir tous ces engagements, agissons !
Cette démarche nous offre la possibilité d'agir à travers un acte de démocratie directe et libre, nous avons choisi de nous y associer.
Si vous souhaitez participer, aller sur le site :
http://www.speculation-alimentaire-stop.org
Et si vous êtes convaincus, diffusez l'information dans vos réseaux.
Pourquoi Le Lodge des collines de Niassam est partenaire de cette action citoyenne ?
Notre première motivation, c'est que nous avons pu constater ici les conséquences directes de la spéculation alimentaire sur la population.
Le sac de riz, qui en 2006, valait 8 000 Fcfa, vaut maintenant 17 500 soit plus du double. Nous savons que derrière chaque salaire de nos employés, il y a une famille élargie qui est nourrie. Cette augmentation de leur aliment de base leur est hautement préjudiciable. D'autres produits de bases ont été touchés comme l'huile, le sucre, la farine…
Mais aussi parce que nous recevons ici des personnes de tous les pays et de toute profession et qu'à travers ces échanges riches et variés beaucoup d'informations circulent.
Une petite histoire qui en dit long.
Un jour de 2007 un jeune français de 25 ans est venu passer une semaine de vacances ici. Il était très exubérant, plutôt sympathique. En prenant l'apéritif avec lui je lui demande qu'elle était son activité. Il me dit qu'il était trader à la City pour JP Morgan, qu'il avait un salaire mirobolant plus ses bonus.
-  Intéressant, lui dis-je, on parle beaucoup de vous. Sur quoi tu investis actuellement.
-  J'ai fait de bons résultats les dernières années, mais actuellement je suis à fond sur les produits alimentaires, c'est ce qui performe le plus.
Interloqué, je lui dis que tous les sénégalais qui étaient autour de lui ici avaient subi une augmentation du riz et de l'huile de 40 % depuis un an. Ce qui voulait dire que ses jeux financiers à la City venaient prendre chaque jour dans l'assiette de chaque sénégalais 40 % de leur repas !!!
Et je lui demandais ce qu'il en pensait.
Il m'a répondu avec franchise en me déclarant qu'il ne pensait jamais à ça. Son boss lui demandait de faire toujours plus de profits et il faisait son boulot. A 25 ans il menait une vie délirante de luxe, prenant un avion privé de Londres à Zurich pour rencontrer les banquiers suisses qui l'imploraient de prendre leurs milliards pour les faire fructifier. Il vivait dans un rythme fou et ne se posait pas de questions, il lui fallait faire son job à fond car à 30 ans il serait fini.

J'ai compris que ce n'était pas un histoire de bons et de méchants, mais que c'est une machine aveugle qui fonctionne sans pilote ni conscience, sans freins et qui détruit les hommes et les ressources de la planète par sa folie du toujours plus de profits tout de suite.
Peu importe que tous les hommes de la terre soient rackettés, « the show must go on ».
Jean-Pierre
soutenu par Sylvie, Pierre et Cathy
http://www.speculation-alimentaire-stop.org
http://www.niassam.com/newsletter/index2011.htm
www.niassam.com