18/12/2017

SALY SAUVE PAR LE MINISTRE DU TOURISME...

’’Le tourisme balnéaire menacé par l’érosion côtière’’

saly plage 3.jpg

Les côtes sénégalaises sont menacées par le réchauffement climatique avec son lot de problèmes dont l’érosion côtière qui, au fil des temps, a fait disparaitre les plages qui faisaient la renommée du Sénégal dans le domaine du tourisme balnéaire, a souligné le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang.
‘’La station de Saly a eu sa notoriété grâce au tourisme balnéaire, mais aujourd’hui, cette station touristique est confrontée qui fait qu’on ne peut plus parler de balnéaire dans les conditions actuelles’’, a-t-il dit, faisant allusion au phénomène de l’érosion côtière.
Le ministre s’exprimait samedi au premier jour d’une visite sur la Petite Côte.
Il a relevé que l’Etat du Sénégal a consenti beaucoup d’efforts pour redynamiser le secteur touristique, puisqu’après la période difficile consécutive à l’apparition de l’épidémie à virus Ebola et son impact négatif sur la fréquentation de la destination, des ‘’mesures courages’’ ont été prises par le président Macky Sall dans plusieurs domaines du tourisme et de l’hôtellerie.
Il a relevé une étude sur l’impact projeté du changement climatique sur les zones côtières où des aménagements touristiques sont en cours. L’objectif est de sauver les plages et, par ricochet, le balnéaire qui demeure ‘’le produit phare du tourisme sénégalais’’.
‘’En ce qui concerne l’investissement, un crédit touristique d’un montant de sept milliards de francs CFA revolving a été mis en place. Quatre hôtels de la Petite côte ont eu à en bénéficier pour être plus compétitifs’’, a précisé Mame Mbaye Niang.
Ce crédit, accessible à toutes les entreprises hôtelières et touristiques remplissant les conditions d’éligibilité, a pour objectif d’augmenter ‘’substantiellement’’ la capacité de l’offre d’hébergement.
Dans la dynamique de redynamisation du secteur touristique, notamment dans le domaine de la formation, le ministre du Tourisme a fait état de la mise en place d’incubateurs touristiques à Thiès et à Ziguinchor (sud) pour promouvoir davantage des micro-entrepreneurs touristiques.
’L’incubateur va beaucoup contribuer au développement du facteur humain par le renforcement des capacités des acteurs. A cela, s’ajoute la mise en place du fonds d’impulsion destiné à accompagner les initiatives de micro-entreprises touristiques’’, a fait valoir Mame Mbaye Niang.
Il y a aussi la politique de promotion des destinations locales, a t-il indiqué.
‘’Une nouvelle cartographie de pôles touristiques a été conçue, consacrant la diversification des produits touristiques et spécifiques pour chaque pôle’’, a poursuivi le ministre, soulignant que les opportunités touristiques de la région de Thiès sont immenses, surtout avec la mise en service du nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) situé à vingt minutes de Mbour.
ADE/OID/aps

17/10/2016

MARADONA AU SENEGAL

Match de charité contre la mortalité infantile : Maradona, au Sénégal, en décembre

mara.jpg

Maradona au Sénégal. C’e n’est pas un poisson d’avril. C’est la réalité ! Selon l’ambassadeur de la Fondation Afrivac, l’ancien international de football, El Hadj Diouf, l’enfant terrible du football argentin, sera sous nos cieux du 15 au 18 décembre prochain. L’annonce a été faite, ce lundi, en conférence de presse conjointe avec Nicolas Anelka, son ex-coéquipier à Bolton lors de la présentation du projet.
Selon le double ballon d’Or africain, Maradona, mondialement connu, va apporter un cachet particulier à l’évènement. «C’est une star planétaire. C’est la première fois qu’il va fouler le sol Sénégalais», a précisé l’ancien joueur de Liverpool et de bolton.
«Les recettes de ce match de gala vont permettre d’acheter le vaccin des enfants contre la poliomyélite, les diarrhées, la diphtérie, le tétanos et lutter contre la mortalité infantile et maternelle », a, pour sa part, précisé Anne Marie Mbengue Sèye, la Directrice de la Fondation Afrivac.
Maradona attendu à Dakar
Venu représenter la Ministre de la Santé et de l’Action sociale, le directeur de la Prévention, Dr Mamdou Ndiaye a dit tout le bien que sa direction pense d’un tel projet pour les enfants et les mères.
Toutefois, les critères du choix porté sur Maradona sont plutôt professionnels. «Maradona vient pour soutenir la vaccination. Son talent et ses qualités sportifs sont incontestables.
Et c’est toute l’histoire que les gens retiennent de lui. Le reste (drogue) n’a pas d’importance», a commenté Anne Marie Mbengue Sèye, devant l’ancien Président de L’OM et les représentants de la Fédération sénégalaise de football.
Gaston MANSALY/Actusen


Comment Diouf a convaincu Maradona de venir au Sénégal
La légende du football argentin Diégo Maradona sera donc à Dakar du 15 au 18 décembre prochain. Il donnera le coup d’envoi du match entre les « Amis de Nicolas Anelka » et les « Amis d’El Hadji Diouf », prévu le 17 décembre, dans le cadre des activités d’Afrivac une fondation qui milite pour la promotion de la vaccination des enfants. Lors de la conférence de presse de présentation du projet, ce lundi, l’ancien Lion a révélé les conditions dans lesquelles il a convaincu Maradona de se joindre à l’événement. Tout est parti du jour où la ministre de la Santé, Awa Marie Coll Seck, a demandé à Diouf « ce qu’il était possible de faire pour Afrivac ».
L’ancien joueur de Liverpool a donné son accord en faisant savoir à la patronne du département de la Santé qu’il va œuvrer pour que l’événement soit à la mesure de son statut : « énorme !». C’est ainsi, raconte Diouf, qu’il a promis à l’une des responsables d’Afrivac, Anne-Marie Mbengue Sèye, qu’il va convaincre Nicolas Anelka et Diégo Maradona de venir à Dakar pour le projet. « Anne-Marie avait du mal à me croire, mais j’ai convaincu Nico (Anelka) et Maradona, jubile Diouf. Et le jour où on se rendait ensemble chez Diégo, Anne-Marie a confié que son cœur allait lâcher, tant elle était émue. Tout a été signé. »
Senenews